Idosens et Altran parient sur la radio LoRa à 2,4 GHz pour l'internet des objets industriel

Initialement focalisée sur le marché du grand public avec des produits conçus pour le marché de la domotique « étendue » (lire notre article ici), la jeune société grenobloise Idosens s’est aujourd’hui réorientée vers le monde industriel… sans perdre sa spécificité : la maîtrise de la technologie radio LoRa et de l’embarqué basse consommation. « Dès début 2016, nous nous sommes aperçus qu’en matière d’objets connectés grand public, le marché ne suivait pas et que le secteur de la grande distribution ne savait pas vraiment comment vendre ce type de produits, confie François Hédé, cofondateur et dirigeant de la start-up créée en mars 2015. Nous avons donc choisi de faire pivoter les activités de la société vers la fourniture de solutions industrielles de réseaux sans fil architecturées autour de la technologie LoRa à 2,4 GHz. » Des solutions bâties sur les concepts de l’Internet des objets et que la jeune entreprise estime parfaitement appropriées au moment où tous les acteurs de l’industrie se tournent vers la numérisation de leurs activités.

 

Actuellement en test chez « plusieurs grosses sociétés du CAC 40 », l’offre d’Idosens se décline autour de capteurs sans fil et de passerelles, associés - pour la partie cœur d’infrastructure - à une plate-forme conçue pour la gestion réseau et la mise en forme des données récupérées. Cette plate-forme est fournie par… Altran. « Altran est en fait ici en première ligne pour la commercialisation de la solution globale, Idosens apportant la brique technologique », précise François Hédé.

 

Alors que les réseaux compatibles LoRaWAN publics ou privés actuellement déployés utilisent la bande UHF des 868 MHz en Europe (915 MHz aux Etats-Unis), Idosens a opté pour une exploitation de la technologie longue portée et basse consommation LoRa dans la bande des 2,4 GHz. Une option permise par le tout nouveau circuit émétteur/récepteur radio SX1280/SX1281 de Semtech (le propriétaire du procédé radio LoRa) qui est disponible depuis février 2017 et dont la start-up, partenaire de longue date du fabricant de semi-conducteurs, a eu la primeur.

 

« Les performances sont relativement similaires à celles que l’on connaît en 868 MHz mais le fait d’utiliser la bande des 2,4 GHz a plusieurs avantages, détaille le dirigeant d’Idosens. Les bandes passantes étant plus larges, on peut s’autoriser des mesures de temps de vol et, moyennant la pose de quelques ancres LoRa fixes, il est possible de procéder à une géolocalisation précise et économique d’actifs divers et variés sans les contraintes que l’on rencontre sur les réseaux LoRaWAN traditionnels. La bande des 2,4 GHz a aussi l’intérêt d’être utilisée sans contraintes et sans licence de la même façon à l’échelle du globe, ce qui est un avantage important pour une société internationale comme Altran. »

 

On notera que, côté objets connectés, Idosens a développé un module de communication radio LoRa 2,4 GHz à montage en surface de la taille d’un timbre-poste qui embarque des capteurs de base et qui peut se monter éventuellement sur une carte porteuse embarquant des capteurs spécifiques et réalisable à la demande. « La force de la technologie de rupture que nous proposons réside dans sa double capacité, à savoir apport de données d’un côté et localisation de l’autre, deux éléments essentiels de la "digitalisation", conclut François Hédé. C’est en ce sens que nous comptons œuvrer pour faciliter et accélérer l’émergence de l’industrie 4.0. »

 

Doté d'un effectif d'une douzaine de personnes, Idosens compte se renforcer de sept ou huit personnes d'ici à la fin de l'année, la start-up préparant une levée de fonds avant la fin de l'été 2017.

Article publié le 25 avril 2017 par Pierrick Arlot et à relire dans L'Embarqué