6,4 milliards d’objets connectés dans le monde en 2016… 26 milliards en 2020 selon Gartner. L’Internet des Objets s’immisce de plus en plus au sein de notre quotidien et du secteur industriel notamment, conquis par les gains de productivité générés. Des performances améliorées par une sécurité accrue des biens et des personnes !

Lorsqu'on évoque la sécurité dans l'IoT, on pense d'emblée sécurité des données transmises. Le cabinet Gartner révèle ainsi que 348 millions de dollars en 2016 seront dépensés en 2016 en faveur de la sécurité de l'Internet des Objets, soit une augmentation de 23,7 % par rapport à 2015. Mais on oublie souvent à quel point les objets connectés peuvent se montrer sources d'une sécurité renforcée. Comment ? Grâce à leur capacité à anticiper les pannes, générer des alertes, suivre et localiser les équipements, les marchandises ou les personnes.

Ainsi, l'IoT ouvre la voie à la maintenance prédictive. Dès à présent, on peut anticiper le desserrage d'un écrou sur des rails grâce à des éclisses connectées, une fuite qui pourrait causer l'explosion d'une pompe à eau... Autant d'accidents potentiels - et par conséquent de risques humains - que l'on peut éviter grâce à l'IoT ! Il est également possible de détecter le niveau de vibration quotidien d'un outil industriel. Cette capacité à analyser précisément les défaillances liées à un équipement - causes de pannes ou d'accidents - permet ainsi d'y remédier plus rapidement et d'améliorer en permanence l'outil en fonction du nombre d'incidents relevés.

Toutes les applications sont alors imaginables : surveiller l'usage exact qui est fait du matériel professionnel pour prévenir les vols ou les utilisations à titre personnel, détecter les anomalies de type fuites, surconsommation énergétique, concentration trop élevée de matières dangereuses... liées à un dysfonctionnement de l'appareil. À la clé : des performances améliorées, une sécurité renforcée, mais aussi des économies réalisées.

Autre atout de l'IoT en matière de sécurité : s'assurer de l'intégrité des produits le long de la chaîne industrielle. On n'y pense pas assez, mais un ou plusieurs incidents le long de la chaîne de production ou du transport logistique peuvent avoir des répercussions sur le consommateur final lui-même. Qu'adviendrait-il si, par exemple, la chaîne du froid était rompue ne serait-ce que quelques minutes, mais suffisamment pour permettre la décongélation puis la recongélation des aliments destinés à la grande consommation ou à la restauration ? Un vrai problème en termes de sécurité alimentaire. Des capteurs ont ici tout leur sens afin de vérifier l'intégrité de cette chaîne du froid et prévenir d'éventuels problèmes sanitaires !

Autre point critique : l'Internet des Objets favorise une meilleure productivité à travers un contrôle renforcé de l'intégrité physique des équipes elles-mêmes. Comment ? En facilitant la localisation d'un travailleur isolé ou en lui permettant de lancer une alerte plus rapidement en cas de problème ou d'anomalie. Des applications déjà testées dans le milieu de la santé auprès des personnes âgées ou de certains malades : les objets connectés peuvent surveiller leur consommation d'eau, leur prise de médicaments... Même constat avec les animaux par exemple : on travaille à l'heure actuelle sur des capteurs capables de fonctionner avec la chaleur animale et qui pourraient détecter le moment précis d'une mise bas ou d'un problème de santé lié à un trop petit nombre de pas effectués par l'animal. L'IoT, par son autonomie, permet d'être alerté et rassuré facilement et rapidement en toutes circonstances.

Les objets connectés se positionnent ainsi comme un niveau supplémentaire aux mesures habituelles en apportant un certain nombre d'informations essentielles entre deux contrôles. Une étape complémentaire non obligatoire, mais qui génère une réelle valeur ajoutée synonyme de sécurité. Dès aujourd'hui pour le grand public, il est possible de sécuriser son habitat sans connexion internet ou systèmes téléphoniques classiques. Le capteur Idosens est un capteur domotique autonome capable de détecter la luminosité, la température, le taux d'humidité et l'ouverture de porte de votre maison et ainsi de vous alerter sur votre smartphone en cas d'intrusion intempestive.

On le voit, l'IoT rend tous types d'objets qui nous entourent, intelligents. Ils peuvent nous alerter d'un dysfonctionnement, d'une intrusion ou d'un danger potentiel dans le monde industriel, et s'intègrent également dans nos villes, nos commerces, nos habitations, pour nous aider à trouver une place de parking, optimiser notre consommation énergétique, géolocaliser un vélo.

La prochaine étape ? Sans doute que nous utiliserons également l'IoT pour monitorer notre santé, afin d'anticiper de potentielles complications via une surveillance de certains paramètres médicaux, à la discrétion de l'utilisateur, bien entendu.


En savoir plus sur les Echos